Le G21 est un cercle de réflexion qui regroupe d’anciens hauts fonctionnaires, entrepreneurs et économistes, ayant tous exercé ou exerçant encore d’importantes fonctions, tant dans le secteur public que privé.

Le groupe apparaît comme un lieu de réflexion et de vigilance au regard de l’ensemble des acteurs de la vie politique, économique, sociale et culturelle de la France. Son regard et ses analyses portent aussi sur les difficultés de la Communauté européenne et de l’Euro.

Le G21 est donc axé d'abord et avant tout sur la réflexion. Ce groupe a fait le choix de ne pas s'ouvrir tout de suite sur l'extérieur et sur les médias, ce qui n'a pas été inutile car cela a permis à ses membres prestigieux d'apprendre à travailler ensemble.

Sa forme juridique est celle d'un parti politique. Toutefois, à la différence des partis conventionnels actuels qui se donnent pour objectif la prise du pouvoir - le plus souvent au détriment de la réflexion de fond - sa vocation est d'assurer une réflexion politique indépendante et d'élaborer des solutions aux problèmes de notre pays grâce à une méthode de travail particulière : les scénarios.

Le G21 réunit ses instances dirigeantes pour un séminaire une fois par an à Colombey les deux Eglises (Haute-Marne). Une réunion mensuelle se tient également tous les mois, et durant celle-ci, plusieurs thèmes d'actualité ou non sont abordés et discutés en profondeur, dans le but d'aboutir à l'établissement d'un scénario qui pourrait être amené à se réaliser dans un futur plus ou moins proche.

Cela consiste concrètement à prendre des scénarios, et à faire émerger les événements qui rendront ces scénarios possibles. Au terme de l'études de plusieurs de ces scénarios, les membres du G21 se sont aperçu qu'en croisant toute une série de scénarios, on rencontrait toujours les mêmes variables. Des points de scénarios dit nodaux prennent ainsi forme, alors que lesdits scénarios n'ont parfois rien à voir les uns avec les autres. En effet, les axes de réflexion des membres du G21 s'organisent autour de la mondialisation, de l'organisation politique de l'Europe, des politiques industrielles, énergétiques, ou financières, ou encore de l'Euro monnaie unique.

Le G21 oriente donc son travail vers la recherche de ces points nodaux en proposant un cadre de réflexion cohérent, imaginatif, responsable et politique œcuménique. Et l'appartenance au G21 n'est pas exclusive de l'appartenance à une autre formation politique.

Site entièrement ouvert et réutilisable à condition d'être cité en source.